Denis Boucher écrivain

« Faut nourrir son corps, faut aussi nourrir son esprit. La lecture est la nourriture de l'esprit. L'écriture est un remède contre les psys. Prenez donc un peu de temps pour vous relaxer en lisant un livre. Encore mieux, écrivez-en un. »

15 mai 2006

db

12 mai 2006

biographie

Je suis né à Drummondville, ai fait des études classiques à Nicolet et mon baccalauréat à l'Université de Montréal. Nicole et moi, nous nous sommes mariés le 4 juillet 1964, ça fait donc 40 ans et... Nous avons vécu à Montréal, la grande ville, jusqu'en 1980. Nos trois enfants sont nés à Montréal. J'y ai été professeur durant 18 ans, dans des écoles publiques de niveau primaire. J'ai quitté l'enseignement en 1980. J'ai décroché du système.

Aujourd'hui, quand on me parle des jeunes décrocheurs, je les comprends. Je sais ce que c'est, décrocher.

Et nous avons quitté la grande ville avec armes et bagages. Je suis venu vivre dans ma ville natale, où j'ai acheté le commerce de mon père, avec un de mes frères qui y travaillait déjà depuis de nombreuses années. J'ai eu ce commerce, 5 ans. Faut croire que je n'avais pas la bosse des affaires. J'ai vendu ma part à mon frère.

Puis j'ai travaillé toute la semaine de 8 à 5 dans une usine où nous fabriquions des outils et des pièces de haute précision pour le domaine de l'aéronautique. J'étais homme à tout faire et responsable des réceptions et expéditions pendant 18 ans. C'était un travail parfois éreintant mais très varié. Je n'avais pas le temps de perdre du temps là.

Maintenant je suis à la retraite (depuis sep 2005).
Pour mon âge, je suis passablement en forme.

comment tout a commencé

« À la fin des années 60 et début 70, alors que j'étais professeur au niveau primaire dans une école de Montréal, je déplorais le manque d'intérêt des enfants pour la lecture. Ils n'en avaient que pour les bandes dessinées, avec le moins de texte possible. Alors, un jour, j'ai décidé de leur faire voir qu'il y avait autre chose. À partir du texte d'un élève, j'ai commencé à écrire de courts épisodes d'un récit d'aventure, que je racontais chaque jour, avec un "à suivre" pour le lendemain. J'ai maintenu un suspens pendant plusieurs semaines, à raison d'un petit dix minutes par jour. Évidemment les enfants adoraient ce moment de la journée et ils faisaient des suggestions pour la suite des événements. Je me servais de ces suggestions ou bien passais complètement à côté, créant ainsi un intérêt soutenu car ils ne se doutaient jamais à l'avance de ce qui se produirait le jour suivant.
Vers la fin de l'année scolaire, j'ai conclu cette histoire passionnante et j'ai demandé aux enfants s'ils aimeraient voir ce récit édité en livre. Enthousiasme général pour ce projet. J'ai présenté le manuscrit à un éditeur, qui l'a tout de suite accepté. Ainsi L'odyssée fantastique a-t-il vu le jour. Et tous les élèves de cette année-là en ont eu un exemplaire. C'était comme si c'était leur livre.
Suite à cette parution, aux Éditions Paulines, en 1972, j'ai écrit quatre autres romans d'aventure pour jeunes. Tous publiés chez le même éditeur. Mais aujourd'hui, ils sont épuisés et non disponibles en magasin. Il se trouvent dans presque toutes les bibliothèques publiques du Québec. Voilà comment tout a commencé.

publications passées

5 romans d'aventure pour les jeunes

L'odyssée fantastique, Éditions Paulines, Coll. Jeunesse-Pop #6, Sherbrooke, 1972

Justiciers malgré eux, Éditions Paulines, Coll. Jeunesse-Pop #7, Sherbrooke, 1972

Pionniers de la Baie James, Éditions Paulines, Coll. Jeunesse-Pop #13, Sherbrooke, 1973

L'évasion de Ramok, Éditions Paulines, Coll. Jeunesse-Pop # 19, Montréal, 1975

Ramok trahi, Éditions Paulines, Coll. Jeunesse-Pop #20, Montréal, 1975

11 mai 2006

romans d'aventures pour les jeunes

Cyber-roman d'aventure pour les jeunes:
Le trésor du vieux moulin

Deux jeunes citadins en vacances sur une ferme de l'Estrie partent à la recherche d'un trésor supposément enfoui sous les ruines d'un vieux moulin.

format PDF  disponible gratuitement à
La Bibliothèque personnelle de l'auteur
bouden68@yahoo.ca


Cyber-roman d'aventure pour les jeunes:
Deux Pee-Wee chez les Pros

Les deux neveux d'un détective sont parachutés en plein coeur d'un drame criminel.
De façon pathétique les deux jeunes apprentis-détectives font leurs premières armes dans le monde des enquêtes criminelles.
format PDF  disponible gratuitement à
La Biblothèque personnelle de l'auteur



Cyber-roman d'aventure pour les jeunes:
L'abominable homme du Nord

L'unique survivant d'une caravane de pionniers massacrée par des pillards est un bébé de quelques semaines recueilli par les Jasmin. Qui trouvera les auteurs de ce crime abominable ? Un drame poignant pour les membres de cette famille généreuse.

format PDF  disponible gratuitement à
La Biblothèque personnelle de l'auteur

10 mai 2006

roman pour adultes

Le secret de la Dame en bleu,
Fondation littéraire Fleur de Lys, Lévis, 2005


Des ossements sont découverts près d'une maison hantée du petit village de Berge-aux-Ronds, sur les bords du Grand Fleuve, entre l'Île des Morts debout et la Pointe-aux-Forbans. Fantômes, superstitions, légendes, hantises, ragots de toutes sortes sont le lot du quotidien des Bergerons. Car c'est ainsi qu'on nomme les habitants de ce coin de pays perdu. Rapines, vols, menaces, enlèvement et séquestration, contrebande et manigances sont le mode de vie de la bande à LaTerreur. Car c'est ainsi qu'on surnomme le maître des lieux.
______________________________________

Si vous prenez le bateau-mouche pour une excursion sur le Grand Fleuve, entre l’île des Morts debout et l’île aux Vaches, juste après la Baie des Tournedos, on aperçoit le village de Berge-aux-Ronds.
Il y a un siècle à peine, des troupeaux de bovins allaient paître là où on ne rencontre plus que sable et galets. Sur cette berge, juste devant le village, surgissent trois gros rochers ronds, grugés par l’érosion. D’où le nom du dit village.
Peu de touristes visitaient jadis ce coin de pays perdu. Seuls quelques artistes, amoureux de paysages pittoresques, y faisaient escale pendant les beaux jours de l’été. Aujourd’hui, des hôtels et des auberges, des villas et des chalets, des restaurants et des boutiques ont envahi le décor. Le bateau-mouche y fait escale. Des milliers de villégiateurs et de touristes prennent d’assaut ce petit village paisible et ont complètement chambardé la vie des Bergerons.
Car c’est ainsi qu’on nomme les habitants de ce minuscule village de la côte nord du Grand Fleuve.
C’est là que s’est passé le drame que je vais vous raconter.

disponible par Internet à l'adresse :

autres publications

Le matin se lève au bout de chaque nuit.Fondation littéraire Fleur de Lys, Lévis, 2005

(en édition numérique seulement)
disponible gratuitement à cette adresse:

bouden68@yahoo.ca

C'est un compte-rendu d'une démarche: ce qui a été vu, entendu et senti au cours de longs mois de noirceur, une vision de la vie, avec ses hauts et ses bas, au rythme des expériences vécues, des espoirs, des espérances, des contradictions, des déceptions, des révoltesdes illusions, des doutes et des inquiétudes sournoises.

Ce récit attire l'attention sur l'insouciance, l'inertie et l'irresponsabilité de certains fonctionnaires abrutis qui, loin d'aider, font tout leur possible pour maintenir un état de médiocrité.
Rien dans le système actuel ne peut permettre à quiconque de se soucier d'un malheureux, rongé par la détresse, la fatigue, l'isolement et l'impuissance.
Ce récit révèle des noms, des dates, des heures précises, des faits précis, des règles de gestion absurdes.
Mais, comme celui qui souffre d'insomnie retrouve le matin au bout de chaque nuit, celui qui connaît de longues et dures épreuves rencontre toujours la lumière à la sortie du long tunnel d'obscurité.
______________________________________________________

Sainte-Jeanne de la Grenouillière
des magouilles dans les coulisses
d'une association de saintes femmes.
Dans ce récit, tout est véridique,
sauf les noms de personnes.

disponible gratuitement sur Internet à l'adresse suivante:



Dans une association de bonnes dames pieuses, il se passe en coulisses des rivalités,des racontars, des médisances, des calomnies, des magouilles et toutes sortes de méchancetés. On y retrouve des lettres, des téléphones, des enregistrements audio, des articles de journaux, des communications reçues et envoyées. Plein de gens à double facette.
Soit la sainte hypocrisie de ces nobles grenouilles de bénitiers.


09 mai 2006

pour me contacter

courriel: bouden68@yahoo.ca

merci

Je vous remercie de votre visite
et vous invite à repasser régulièrement.
______________________________

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones